déc 31

Le pouvoir de redistribution (du pouvoir) du numérique

Tags: , , ,

S’il y avait un article incontournable à lire en cette période festive, ce serait celui de Laure Belot, paru dans LeMonde.fr, dans la rubrique Technologies au sujet : « Les élites débordées par le numérique » et qui compte déjà plus de 11 000 like sur Facebook. Cet article est remarquable pour la manière holistique avec laquelle est abordée le numérique. Il a le mérite d’extraire les problématiques du numérique hors de la seule catégorie « économique » pour souligner la transformation sociétale qui agit mais dont tous les yeux n’ont pas conscience. Si je ne peux qu’être en accord avec les constats et rejoindre les propos, c’est en raison du fait que je fasse particulièrement référence au contexte d’émergence des médias sociaux et que je lie certaines pratiques à l’influence de la crise.

Voici une synthèse des extraits qui correspondent le plus à mes sujets d’intérêts :

« Surtout, ce mouvement sociétal d’un nouveau type révèle que, dans leur grande majorité, les élites tombent de l’armoire numérique et ne soupçonnent pas la lame de fond sociétale qui se forme. L’« homo numericus » avance à toute vitesse. Bien plus vite que les gouvernants, institutions et intellectuels, souvent dépassés ».(…)

« MOYEN D’EXPRESSION ET DE MANIPULATION
En quinze ans, les classes dirigeantes ont compris qu’Internet a révolutionné la communication : la multiplication des tuyaux permet une diffusion rapide et mondiale de contenus plus ou moins fiables, d’idées mesurées ou radicales. Moyen d’expression et de manipulation, le Web entraîne de nouveaux risques d’atteinte à l’image. » (…)

« LES CITOYENS RÉINVENTENT LA SOCIÉTÉ À LEUR ÉCHELLE »
« Massivement, et mondialement, l’outil Internet engendre de nouvelles pratiques économiques et sociétales. Les internautes tissent des liens horizontaux, achètent et vendent sur Leboncoin.fr, pratiquent le covoiturage grâce à BlaBlaCar, conduisent la voiture de leur voisin au moyen de Ouicar.fr, s’entraident sur Craigslist.org, se logent sur Airbnb.com… » (…) Pour remettre à niveau ses têtes pensantes, BNP Paribas démarre un « coaching digital international » pour les « G100 » (ses 100 premiers dirigeants) intitulé « Diffusion des usages digitaux ». »

« PROBLÈME GÉNÉRATIONNEL VIOLENT »
« La rapidité des changements numériques a laissé nombre de dirigeants et penseurs sur la touche. « Une partie de notre travail est de rappeler des évidences à des clients qui ne vivent pas avec ceux auxquels ils s’adressent. Les consommateurs sont ultraconnectés. Alors qu’en face, ces élites voient Leboncoin.fr comme un épiphénomène et sont dubitatives sur l’essor du crowdfunding », explique Dominique Lévy-Saragossi, directrice générale d’Ipsos France ». (…)

« ÉLITE PARISIENNE UNIDIMENSIONNELLE »
« De fait, le problème n’est pas seulement générationnel, mais bel et bien français. Ce qui faisait écrire à l’éditorialiste britannique Simon Kuper, le 10 mai, dans le Financial Times : « Les élites françaises n’ont pas été entraînées à réussir dans le monde, mais dans le centre de Paris. »

Je vous invite à lire l’article dans son intégralité sur le site LeMonde.fr : Les élites débordées par le numérique